Permaculture - 03 - Amélioration du sol

Publié le par permaculture.over-blog.fr

 

3. AMÉLIORATION DU SOL

Le sol nu est un sol abîmé et il ne se rencontre que là où l'homme ou les animaux introduits ont compromis l'équilibre écologique naturel. Une fois que le sol est nu, il peut être encore plus endommagé par les éléments (soleil, vent ou eau, ou une combinaison des trois) ou par une invasion d'herbes indésirables. C'est ainsi que l'emploi de la charrue conventionnelle ne dérange pas seulement les processus de vie du sol, mais peut également provoquer d'importantes pertes de sol. Les trois approches principales permettant une perte de sol minimale en agriculture sont :

  • la plantation de forêts et de buissons pour protéger le sol;

  • l'emploi de charrues qui ne retournent pas le sol, et;

  • l'encouragement des formes de vie qui aèrent les sols compactés, en particulier les vers de terre.

Tous ces processus ont le même résultat : l'aération du sol et un apport sain de nutriments. Ils se nomment dans l'ordre : reforestation, préparation du sol et application de mulch ou de compost. Les deux premiers s'appliquent aux grandes surfaces, le troisième aux petits terrains. La reforestation et la préparation du sol produisent leur propre mulch, tandis que le mulch peut être appliqué aux petits jardins.

Il est fréquent que les plantes envahissantes dont nous nous plaignons (lantane, herbe du cap, ronces, bouillon-blanc, chardon, etc.), soient les tentatives d'un sol abîmé pour créer une couverture végétale qui tracera la voie vers une forêt ou une récolte. Elles sont l'indication que le sol a été abîmé, que nous sommes allés trop loin et avons perdu contrôle de la terre.

La mesure initiale prise par les Chinois en démarrant leur gigantesque entreprise de réhabilitation du désert a été de recouvrir les dunes de nattes de saule et de paille. Les arbres suivent, tissant à leur tour un lit de feuilles et de racines qui stoppent l'érosion par l'eau et le vent, et même (dans le cas des racines de bambou « en radeau ») modèrent l'effet des tremblements de terre sur leurs habitations.

 

3.1 L'amélioration du sol à grande échelle

3.2 Cultures sans labour

3.2.1 Céréales

3.2.2 Légumineuses, haies, plantes oléagineuses

3.2.3 Distribution de la production

3.3 Mulch en couches pour jardins familiaux 46

3.3.1 Le mulch vivant

3.3.2 Le mulch de pierres

3.3.3 Rendre les annuelles vivaces

 

Publié dans Permaculture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article